Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2018 7 15 /04 /avril /2018 04:40

KREYOLOMAJ ba FRANCESCA

 

Ni dé moun, fo pa ou atann yo pati an péyi san chapo, pou ou sa di yo ou enmen yo, ek ou ka aprésié travay yo.

Nous ne devons pas attendre que certaines personnes aient quittées notre monde pour leur dire que nous les aimons et que nous apprécions leur travail.

Francesca, pa li ki mandé pèsonn ayen, mé man ka pofité lokazion i an péyi nou, pou matjé ti kréyolomaj-tala pou brital djoubataj i ka fè dépi pres ven lanné pou lang kréyol-la.

Francesca, elle n’a rien demandé à quiconque, cependant je profite qu’elle se trouve chez nous aux Antilles pour lui écrire cet hommage et la remercier du travail sans ménagement qu’elle a accompli depuis vingt ans pour les langues créoles.

Sa i ja fè épi kisisiwa KAPES KREYOL ek jòdijou POTOMITAN é menm MONTRAY KREYOL, pa ni anlo moun ki pé bat lestonmak yo pou yo di yo ja fè otan asou nichtwel-la ba lang kréyol-la.

Peu nombreux sont ceux qui peuvent se vanter avoir fait autant qu’elle sur la toile, qu’il s’agisse de ce qu’elle avait déjà fait sur le site CAPES CREOLE, et aujourd’hui POTOMITAN, voire MONTTRAY KREYOL.

Sé gras a Francesca, kisiswa péyi kréyolopal-la : Ayiti, Gwadloup, Matinik, Réinion épi kisasayésa ka rivé montré belté’y, épi artik, kont, kamo, liv épi kisasayésa, toujou anlè nichtwel-la.

C’est grâce à Francesca que les pays créolophones, Haiti, Guadeloupe, Martinique, Réunion etc… peuvent faire découvrir la beauté de leur langue à travers des articles, des contes, des jeux de mots, des compte-rendu de lecture et autres, et cela toujours sur le Net.

Lè dot kayé douvan travay ki té ni afè, i maré ren’y épi Francesca toujou la.

Quand d’autres ont battu en retraite devant la masse de travail que cela représentait, elle s’y est attelée avec courage et elle tient toujours le coup.

Délè dé moun ka mandé’y pres lenposib. Bien souvan i ka pasé konmen tan (pou ayen) pou fè le sansòti di an woch. Man pé di zot sé pa pou ayen.

Parfois, certains lui demandent presque l’impossible. Souvent elle passe beaucoup de temps (pour rien pensez-vous?) à battre des montagnes. Mais, croyez-moi, ce n’est jamais du travail inutile.

Délè moun ka bay dé tradiksion bankal ek tjoupoutet, i oblijé ka mofwazé an anglé, alman ek italien…

Il arrive qu’on lui donne des traductions bancales, sans aucun sens, et qu’elle doive les transposer en anglais, allemand ou en italien.

Gras a wou, Francesca jòdijou sé pasé 710 kréyolad ki anlè Potomitan ek Montray Kréyol.

Grace à toi, Francesca, plus de 71O créoladeries sont sur le site de Potomitan et de Montray kréyol.

Mèsi Francesca, chak jou Bondié ou ka fè nou pran konsians di beltékréyol,lè dot ka mété’y asou koté. Ou ka endé kréyol-la asiz adan gran fotèy lang anpami tout lang, lè dot ka lonjé an vié tiban ba kréyol-la.

Merci Francesca, chaque jour que fait le Créateur, tu nous fais prendre conscience de la beauté des langues créoles. Tu permets, à l’Assemblée des Langues, aux créoles de s’assoir dans un grand fauteuil, comme les autres langues, quand d’autres ne leurs proposent qu’un strapontin.

Ou ka montré beltéekvalèkréyol-la,menmsi ou pa ka palé’y. Ou ka choyé’ykondisirésé té ti-bébé’w.

Bien que ne parlant pas créole toi-même, tu parviens à démontrer que les créoles sont non seulement de belles langues mais qu’elles véhiculent des valeurs profondément humaines. Tu les protèges comme s’il s’agissait de tes bébés.

Francesca, ou ka montré nou lamanniè kréyol sé an lékol lavi. Kréyol pa fet selman pou jouwé, mé pou nou aprann viv épi mes nou.

Francesca, tu nous fais voir comment les langues créoles sont une école de vie, qu’elles ne sont pas faites seulement pour l’insulte, mais également pour nous apprendre à vivre avec notre culture.

Pou tousa, lonnè épi respé pou’w.

Pour tout cela : Honneur et Respect à toi.

Grazie Francesca

Jid et Hector

Partager cet article
Repost0

commentaires