Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2022 4 07 /07 /juillet /2022 03:35
Les auteurs de Caraibeditions à CULTURA

Partager cet article
Repost0
21 juin 2022 2 21 /06 /juin /2022 13:38
Sanglich Malaka

Sanglich mal kalibré

 

Jòdi Emilien té ni twa réinion. Misié espè-kontab i ka vizité lantoupriz sirtou lè lafen lanné ka pwenté bout nen’y, dépi Sentàn jik Gran-Riviè dan linò. Penn initil di zot si misié ka déplasé ek woulé loto dan tout péyi-a.

Yè oswè i pa bien dòmi. Apenn i pran an douch pou lavé anba gadbou’y. I pa menm ni tan fè kafé, jijéwè brè’y, kidonk pa lapenn palé di ti-déjinen éti manmay Gwadloup ka palé di didiko, sa pa té anlè kont-li pies toubannman.

Mé misié té fen kon rat, dot té ké di i té maré kout. I désidé genyen an sanglich dan ti-zatrap bò lari a. Sé sé manti, ti-manzel la té bien risouvrè’y mensmi an boug kon’y i pa ka djè distrè épi zafè ijièn-lan. Koté lapropté i té tibren maniak. I kom tjansé avan i té désidé kò’y achté an bel janm pen épi bon founiti, kontel janbon, ton mayonez, marinad oben gwen. Madanm-lan pa té lé di djol-poliyis, dapré’y sa té ka fè pli bel ek mwen soubawou :

  • Monsieur veu di gwen ?

Anfen tjé kozé-a, Emilien té fen i désidé genyen doukwé plen bouden’y pou i pé tjébé tout lajounen-an. Ti-manzel-la palé’y di an nouvo sanglich ka fè firè. An Sanglich Malaka. I té fè an lasos espésial, épi ponm malaka.

Misié dabitid tibren délika, mé la pa té ni lentérésan a fè, lè bouden’w ka kriyé i fen. I asepté Sanglich Malaka-a. Kom i té ka alé  Loren, i pran an labiè Lorèn pou akonpanié’y. Lè misié péyé, i pa piétè, mé i trouvé kanmenm 8 éro pou an sanglich menmsi i ni non an fwi ka vini Gwadloup, sa té titak chè. Kom kontab 8 éro ka fè kanmenm pres 50 fran. Menmsi nou pa an fran ankò, misié toujou té ka konparé tousa i ka genyen.

I pati bel balan, anfen si yo ka chaché an mòlòkòy, sé pa li Emilien yo ké trouvé. Sé té ba’y bwa pou alé. I pran direksion Mòn-Wouj, pas man poko té di zot sé Sen-Piè misié té rété pou genyen Sanglich Malaka-a.

I té ka woulé trankil lecha ek i pa sav sa ki pasé, mé bouden’y ba’y an son. I koumansé bouyi gloudou gloudou kon Dachin Marius-la. Misié pa fann, i mété sa asou zafè i pa té manjé ek dòmi bienkonmifo lavey-la.

Apré an tjilomet, i trapé an déziem alert, mé kou-tala anba bouden’y koumansé chatriyenn o sérié. I kom ralanti asou vites-li. Epi lo viraj-la dapré misié sé sa ta ka boulvèsé bonden’y.

Anlè misié wè an chan kann, sa kom fè’y bliyé titak. Mé briskèman  té ni an twaziem alert. Son-an té pli irjan, mizik-la té pli fò kon baf loto sé jenn manmay-la. Fok i té pòté mannev, si i pa té anvi fon pantalon’y kom mouyé ek ka dégajé an mové lodè.

Misié chonjé zafè Sanglich Malaka-tala té vréman an mové prézaj. Pas i té trapé an…  mal ka ka. I pa réfléchi trop. I mété fé détres-li ek i kouri an chan kann-lan kon an boug fou. Mé kon fonmi-fou, sé pa fou i té fou, mé présé i té présé. Emilien té sav sé té la selman i té ké pé soulajé kò’y, ek ladjé sa bouden’y pa té pé tjébé ankò a.

Jik jòdi Emilien pa ka genyen, ni sandwich, ni sanglich, jijéwè Sanglich Malaka, pies koté si sé pa li ki préparé’y. I pa anvi trapé pies mal bouden anlè lawout. Sé li ka kalibré sanglich-li.

Jid 20.06.22

Partager cet article
Repost0
13 juin 2022 1 13 /06 /juin /2022 13:07
Judes DURANTY (ABPM)   Jeannette LEBRON (Présidente 2022)
Judes DURANTY (ABPM)   Jeannette LEBRON (Présidente 2022)

Judes DURANTY (ABPM) Jeannette LEBRON (Présidente 2022)

ACURIL

(Association Caribbean of Universities, Research and Institutionnal Librairies)

L’association des Bibliothèques Institutionnelles et de Recherches, des Universités de la Caraïbe.

Cette grande conférence des bibliothèques de la Caraïbe s’adresse aux bibliothécaires, archivistes, personnel de musée, spécialistes de l’information et autres exposant qui souhaitent être inspirés, apprendre et progresser. Elle est à sa 51ème édition et elle avait pour thème Gestion du changement et résilience : Actions proactives dans les Bibliothèques, musées et archives de la Caraïbe.

Cette association regroupe des membres personnels (bibliothécaires, archiviste…) mais aussi des associations professionnelles régionales, c’est d’ailleurs à ce titre au nom de l’Association des Bibliothèques Publiques de Martinique (ABPM) que j’aie pu y participer du 5 au 9 juin 2022 à Curaçao.

Rappelons que cette association fut créée en 1969 par le Dr Alma Jordan de l’Université des West Indies à Trinidad and Tobago et Albertina Perez de Rosa de l’Université de Rio Piédras à Porto-Rico est incontestablement celle qui pratique la coopération régionale dans la Caraïbe depuis longtemps par le biais de ses conférences annuelles.

Notons que deux présidentes martiniquaises ont organisé la conférence annuelle en Martinique. Il s’agit de la Présidente Marie-Françoise Bernabé en1986-1987 et de Anique Sylvestre en 2005-2006.

Le Conseil d’administration de l’ABPM sous la présidence de Christine Paschal-Angélique a tenu à ce que notre association participe cette année au congrès de l’Association des Bibliothèques Français (ABF) qui se tenait à Metz, et au congrès d’ACURIL qui se tenait cette année à Curaçao. Les bibliothécaires doivent plus que jamais s’informer sur les évolutions de leur profession dans le monde, et leur environnement celui de la Caraïbe.

Les deux années de pandémie on rudement questionné la profession et opéré de nombreux changements dans notre mode de fonctionnement. Les quatre jours de réflexion ont permis d’entrevoir la mise en place de solutions pour que l’information soit accessible à nos lecteurs et que le livre ce bien culturel si particulier, soit toujours présent au sein des foyers pour l’éducation et l’épanouissement de la population.

Le congrès a bien démontré que dans les pays où les Bibliothèques sont développées, la forte mobilisation dans le cadre de la pandémie afin de permettre à leurs lecteurs de ne pas perdre le contact avec le livre. C’est ainsi que très vite les Bibliothèques de Porto Rico ont numérisé des journaux et des livres pour les mettre à la disposition des lecteurs grâce aux travail considérable de leurs informaticiens.

Le terme de résilience, cher à Boris Cyrulnik, a beaucoup été employé et de nombreuses communications sur le sujet. Les intervenants ont montré comment les personnels de Bibliothèques ont dû apprendre à changer leur manière de travailler. Beaucoup se sont avérés autodidactes créant ainsi une véritable émulation pour casser la routine du fonctionnement habituel.

Le rôle des bibliothèques dans la formation continue s’est avéré capitale et les institutions ont dû revoir leur budget pour adapter leurs collections et permettre l’accès des lecteurs par l’acquisition de nouvelles connections (Foul of books…)

Les bibliothèques de la Caraïbes sont engagées dans le programme de l’UNESCO de l’agenda 2030. Elles s’inscrivent dans une transformation de leur catalogue d’accès et la production de beaucoup de ressources documentaires. Tout cela amène à un développement des collaborations entre institutions. Par ailleurs ces institutions travaillent à ne pas dépendre d’un seul fournisseur. Plusieurs fournisseurs d’accès comme EBSCO, GAL etc… étaient présents sur les stands d’ACURIL.

A l’occasion de ce 51ème congrès les Bibliothécaires de la Caraïbes montrent bien que la coopération régionale n’est que des mots mais la mise en place de vraies relations professionnelles et d’amitiés.

Ce congrès d’ACURIL qui rappelons-le avec pour thème : « GESTION DU CHANGEMENT ET RESILIENCE : ACTIONS PROACTIVESDANS LES BIBLIOTHEQUES, MUSEES ET ARCHIVES qui s’est tenu du 5 au 9 juin 22 a tenu toutes ses promesses et le nouveau président Jamaïcain David A. Drysdale a déjà proposé le prochain thème qui sera « Les opportunités et les défis des bibliothèques, musées et archives de la Caraïbe » dans son pays.

Jude DURANTY

Membre de l’Association des Bibliothèques Publiques de la Martinique (ABPM)

 

 

Jeannette Lebron                      Jude DURANTY

Présidente ACURIL 2022            Membre ABPM

Partager cet article
Repost0
2 juin 2022 4 02 /06 /juin /2022 13:01
Bokantaj matjè Matinik ek Gwadloup
Bokantaj matjè Matinik ek Gwadloup
Bokantaj matjè Matinik ek Gwadloup

BOKANTAJ LANG KREYOL

Deux auteurs en langue créole, à l’occasion du 174 années de commémoration de l’esclavage, se sont rencontrés en Martinique (22 mai) et en Guadeloupe (27 mai). Il s’agit de Djant MBITAKO et Jude DURANTY.

 

Ces deux écrivains en langue créole ont un point commun, celui d’avoir traduit une œuvre de Marise Condé. Si Jude DURANTY a commencé avec « Hugo le terrible » devenu « Siklòn Igo » ; Djant MBITAKO lui a emboité le pas en traduisant « Savanah Blues » en « Kaladja Savanah ».

Ils ont décidé de se rencontrer autour des dates de l’abolition de l’esclavage.

MBITAKO en Martinique du 18-24 mai 2022

 

MBITAKO a donc passé une semaine en Martinque du 1 au 24 mai. Il a présenté ses ouvrages au Prêcheur le vendredi 20 mai en présence d’un membre du Conseil municipal. L’auteur a surtout pris contact avec la responsable de la Bibliothèque municipale Eugénie ? pour de futur projet qui pourrait englober d’autres communes de la côte caraïbe.

C’était l’occasion, pour sa deuxième venue dans notre pays de se recueillir sur la tombe d’Aimé Césaire à la Joyau. Il a pu aussi admirer le Fromager de Saint-Pierre. Le jeudi il participait au récital poétique de Nicole Cage à la Médiathèque du Saint-Esprit à l’issue de sa résidence d’écriture au Bénin.

Le samedi il a également participé au Contes de la Pleine lune de Jala à la Pointe de la Vierge avant de plonger au cœur du spectacle de la commémoration du SERMAC. Ce fut un excellent moment de découvrir la musique, la danse et la vidéo à travers l’immense prestation des différents ateliers du SERMAC.

Le dimanche 22 mai il participait à la commémoration de la Ville du Carbet au son des conques de lambis, de tambour sous les lumières des flambeaux. Il a découvert les talents de slameurs de Jid mais en bon conteur il a aussi déclamé un extrait de 1848 dans son roman Neg mawon. Il a été surpris par le nombre impressionnant de manifestations toutes aussi intéressantes l’une comme l’autre.

MBITAKO qui était logé dans un gîte à Schoelcher a pu découvrir la ville et ses quartiers, il a repris l’avion en compagnie de Jid le 24 mai.

Jude DURANTY (Jid) en Guadeloupe du 24-31 mai 2022

 

Jude DURANTY est donc arrivé le mardi en compagnie de MBITAKO. Dès le mercredi il participait à une conférence de presse au Restaurent « Le Petit Jardin » à Pointe-à-Pitre malheureusement les journalistes ne se sont pas déplacés.

Le jeudi c’était un important rendez-vous à l’Hôtel ARAWAK devant un public attentif à la présentation du travail littéraire des deux auteurs-traducteurs réalisé d’une main de maître par l’agrégée en langue créole, Mirna Bolus. Le public présent a pu entendre quelques extraits proposés par des comédiens (José Gernidos, Madame Kancel). Il a pu également faire l’acquisition d’ouvrages que les deux auteurs ont eu plaisir à dédicacer.

Le vendredi 27 mai

Les manifestations étaient également très nombreuses dans tout le pays tant en Grande-Terre ou à la Basse-Terre. Mais dans l’après-midi c’est au Gosier que nous nous sommes rendus pour rencontrer les membres du CM98 qui a rendu public plusieurs noms de nouveaux libres dans diverses communes. J’ai pu voir le nom Duranty à Caperterre Belle Eau. Il va falloir faire le lien avec l’ancêtre qui apparait en Martinique en 1885. Le soir à partir de 19h00 c’est Michel Mado et François Ladrezau qui ouvrait les hostilités musicales. La ville du Gosier a fait les choses en grand et elle a confié au pianiste compositeur Jean-Michel Lesdel le soin de présenter une œuvre intitulée « Symphonie Ka ». En effet, un quatuor cubain et des cordes de Guadeloupe accompagnés de tambours Ka soutenaient les voix de Francois Ladrezeau et M. Moézza dans « L’hymne à Delgrès » incontestablement ce fut un grand moment musical qui se termina par un grand feu d’artifice.

Le samedi les deux auteurs étaient en signatures respectivement à Saint-Anne dans la Librairie EPITHETE et l’après-midi à la Librairie POINT LIRE au Moule.

Incontestablement pour une première cette double rencontre autour des abolitions fut un bon moment pour les deux auteurs. Les 22 et 27 mai resteront marqués par le signe du partage et de la solidarité entres auteurs de Guadeloupe et de Martinique. Pendant mon séjour j’ai eu également l’opportunité de rencontrer un pionnier de l’écriture en créole guadeloupéenne Hector Poullet avec qui j’ai déjà publié deux livres. J’ai pu rencontrer également l’éditrice Manick Siar-Titéka qui a récemment publié « Sansann » sur sa plateforme « Une Voix, Une Histoire »

Ces rencontres augurent de belles collaborations et appellent à nous fédérer pour plusieurs bokantaj. Peut-être que si les institutions s’impliquent nous devrions mieux connaître cette littérature créole dans toute sa vitalité

 

Jid

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2022 4 12 /05 /mai /2022 11:27

Translinguisme, traduction et poésie caribéenne

La langue maternelle a traversé l'océan

Les linguistes estiment qu'il existe environ 7 000 langues dans le monde, mais beaucoup sont menacées. Translinguisme, traduction et poésie caribéenne est un recueil de poésie multilingue comprenant plus de cinquante traductions de «Lenga di mama» («langue maternelle») de la poétesse de Curaçao Hilda de Windt Ayoubi, ainsi que trois poèmes supplémentaires offrant chacun une perspective différente sur la langue maternelle. La poésie pointue et socialement chargée de De Windt Ayoubi a inspiré des traductions du monde entier ; recueillies ici pour la première fois, elles servent à protéger les langues et les cultures d'origine – en particulier les langues minoritaires – de leurs traducteurs, qui vont des linguistes experts aux locuteurs de langues sous-représentées. Dans son essai d'accompagnement, Pieter Muysken examine le rôle de la traduction dans la résolution de ce problème culturel urgent, discutant de la perte et de la revitalisation de la langue, des traductions bilingues et des traductions de masse. Complète avec des cartes, des profils linguistiques et des entretiens personnels avec le poète, cette collection explore l'importance émotionnelle, culturelle et intellectuelle de la conservation de la langue à travers la poésie

Translinguisme, traduction et poésie caribéenne

J’ai eu l’honneur de faire partie des 50 traducteurs. J’ai proposé ma contribution en créole, pour Lenga di mama de la poétesse Hilda de Windt Ayoubi de Curaçao

Jid.

Matnik or Matinik (Martinican Creole) / Lenga Krioyo di Martinique

Lang natif-natal

Ni pasé 6000 lang ka egzisté asou latè
Eti majorité-a sé ta an ti-tjò
Mé sé wou, Papiamento
Eti man ka santi
Pli pré tjè mwen.
Sé épi’w

Man pé pli bien palé pou di
Tout détay ka rézonnen pli bien
Kontel mizik
Chanté épi mélodi éti pétet
Yo pa ka trouvé adan dot lang.

Ni pasé 6000 lang ka egzisté asou latè
Mé sé épi lang natif-natal mwen
Eti manman-mwen ek papa-mwen nouri mwen dépi toupiti
Man simié anpami tout
Man ka pòté jik an fondok tjè mwen.

Ni pasé 6000 lang ka egzisté asou latè
Mé sé yenki an papiamento
Nou ka matjé litérati nou
Nou ka mofwazé chédev entènasional
Pou nou rivé pòté lang natif-natal nou osélélé
Pou’y trapé plis valè

Menm manniè kiltivatè
Pa ka planté tibren mayi selman
Mé papay, patat, kosol ek kalbas
Pou rékolté dèmen dives fwi
Menm manniè nou ni bizwen choyé ek protéjé
Chak lang ki ni asou late
Menmsi i ka sòti
Dan pli piti tizing lang.

Translation: Jude Duranty

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2022 2 19 /04 /avril /2022 11:08
Invitation des Griots
Invitation des Griots
Invitation des Griots
Invitation des Griots
Invitation des Griots

Partager cet article
Repost0
22 mars 2022 2 22 /03 /mars /2022 16:40

Yo pa menmbrisi an kréyol

 

Lot jou man alé pou genyen an saybot dan an gran magazen. Lè man mandé vandè-a sa, an ti-madanm tou fin ka sanm an kapistrel, fidji’y mofwazé ek i wouvè dé bolof-li a, oben si zot lé dé grenn koko-chat li a bien gran.

I mandé mwen si man té lé an frijidè. Sé la man konstaté dé pié’y té adan menm pépa-a. I té boudé kon an doubsis, é manzel konprann man té bay an fig.

Man mandé’y si ni anlot koté man té pé jwenn an lavaliè. I di mwen karektèman i pas av di kisa man ka palé-a. Manzel té bien faché pasé mwen. I di mwen pétet fok man alé asou marché pas kay-yo pa ni saybot.

Man vansé titak pli ba,dret an katchimen-an, la té ni an machann pistach, pou man té fè lentérésan mwen, man mandé’y a konmen i ka vann kakawet-li a. Manzel di mwen i pa ni sa isi-a sé pistach i ka vann. I té kom fraksé man mandé’y es i konnet la ki ni an machann lédjim. I di mwen épi tout dan’y lablanni, ni an moun ki ja mandé mwen sa, man pa an jako.

Man pété an ékla ri ek an fon tjè-mwen man di manzel tibren piétè ek sotjen kanmenm pou an ti-endik.

Man pété’y désann, ek lè man té ka pasé bò lari-a, épi mes annafè mwen, zié mwen kwè i wè anlè an kabann an bagay ka sanm an lavaliè ek an tjui. Man ka di man kwè pas bek-la té feb ek i té ka klinioté i té pres fini bat.

An vérité sé té an mélonjenn ek an baldiri dret anlè kabann-lan. Man akséléré pas man di sé pétet tjek zenzen.

Sa ba mwen maltet pas an plis di sa an mouchanmiel té fini ba mwen an zoy. Yo té mandé mwen pou genyen an patjé-mélé, man jik bliyé sa.

Fout sa red lè ou adan an péyi, ek sé moun an pa ka sèvi ankò sé mo zépon natirel-la, yo simié mo fransé ka antré alé pou viré an kréyol-la. An grangrek jik kriyé sa « décréolisation ». Sé pa dé kréyolizasion mé an sel « décréolisation » toubannman.

 

Jid

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 17:44
Jude DURANTY Le Mag
Jude DURANTY Le Mag
Jude DURANTY Le Mag

Epi solidarité ek lantant asiré lanné 2022-a ké obidjoul

 

Matinik pé rété fantastik

Si anlo moun rété fè sik

Ek fè vié bagay mistik

Pou lavi maléré pli lojik.

                                Jid

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2022 1 03 /01 /janvier /2022 19:05

KREYOLOMAJ BA SIMON JIRAD

 

Une image contenant texte, musique, guitare

Description générée automatiquement

Simon bwè Ji Rad pa mandé mwen ki manniè ni poutji, mé sa ba misié bon énerji ek espirasion. Dépi antan misié fè prèmié gita’y épi fil kren ek tjes lanmori jikatan i rivé genyen prèmié Fender-li. Afos gadé « Les Rico Jazz » Luna Rock misié djoubaté kon chat meg an zaboka vet pou monté ann « Opération 78 ».

Malpalan di i té ké malad ek i té ké fè 78 opérasion ki té ké fè’y ped chivé’y. Mé misié pa ka pété tet-li asou sa, chivé’y pa ka blanchi, i toujou bien penyen épi menm ti-afro a.

Jik Santana, an brital gitaris pran an mòso’y pou i « Roulé » menmsi i kriyé’y « Hermes », sa ka montré zot Simon ni kont pwa’y.

Eben « La SACEM » rann-li omaj, i pa atann i pati monté an filao kon Jakob lanné pasé. I té ja trapé an méday an lò « la SACEM » ek an « Maracas d’or » kou-tala yo nonmen’y « Manb définitif ».

Sa anlo moun pa sav, sé épi’y Pipo koumansé chanté, i fè nou dékouvè lè ou ni « Tchè dan tchè » « Fout ou bel » tousa san « Polémik ». I té ni « Ambition » dan La Perfecta, i té lé vini pofésionel. Mé yo di’y ou pé fè « L’union libre » i pati fè an « Opération 78 » é « La Perfecta » di’y épi an chanté « Il le fallait ».

I fè nou dékouvè Serj Ponsar ki ja monté an Galilé tou kon Edith Lefel.

Manmay si zot lé sav ki moun ki « Marie Soleil, Jessie en La Majeur oben Mariana» zot pa bizwen « Pété pak » menmsi sa « Dur dur » pas misié « Roulé » bos-li épi « Les frères Déjean » oben menm épi souflan « Fania All Star » pou ba moun bon mizik an payot, kisiswa « La cocoteraie » Omaren, « La Playa » Voklen épi  « Terpsichora » Lanmanten.

Mèsi, Misié Simon Jirad nou ka kriyé’w, kontinié ba nou « Ambiance Paillotte » épi an waché rachmabab pou 50 lanné ankò !

 

Jid

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 17:01

 

De plus en plus croire en moi

Pour ne plus dépendre de toi

C’est tout à fait mon droit

Pour retrouver foi en moi

                                        Jid, 7.6.21

Moïku
Partager cet article
Repost0