Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 15:38

Le Big band a participé à l'ouverture de la fête de Schoelcher le 21 juillet sur la place des Arawaks

Jude au Big band Lakou Sanblé Jude au Big band Lakou Sanblé
Jude au Big band Lakou Sanblé
Partager cet article
Repost0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 17:37
Les Editions ZABOKA

Les Editions Zaboka existent depuis 2010. Cette petite maison d’édition est née de la nécessité de combler un vide, l’édition de texte en créole. Aujourd’hui beaucoup d’éditeurs hésitent à miser sur le texte en créole  car le lectorat ne suit pas toujours. Les publications en créole sont strictement militantes. Jude Duranty, militant culturel s’est vu refuser un manuscrit écrit en créole. Ce livre, à la demande d’un éditeur fut traduit mais fut publié uniquement en : français.

Les Editions Zaboka, sont nées pré de cette « frustration », de cette non visibilité de la langue créole qui n’aurait pas, selon Jean Bernabé, atteint la souveraineté scripturale. Le premier titre à paraître fut naturellement Zouki, bon zouti  le texte original de Zouki, d’ici danse  parut en 2005 aux Editions Ibis Rouge.

Aujourd’hui ce sont 10 titres qui sont livrés aux lecteurs en créole principalement mais aussi en bilingue créole/français. Vous pouvez soutenir ce travail pour le maintien de notre langue au kozé des langues du monde, et ne pas définitivement reléguer le créole sur un vulgaire ti-ban en faisant l’acquisition de ces ouvrages, pourquoi ne pas les offrir ?

Vous pouvez les commander auprès de Jude Duranty (judesduranty@orange.fr tél. 0696 95 70 94)

Ou en vous rendant sur le site : http://www.thebookedition.com

Vous trouverez :

Zouki, bel zouti

Sansann

Ti-zwézo

Kréyolad

Siklòn Igo

Patenôtre

Kont afritjen

Ti-katjopin                                              

Non savann, soudnon, ti-non

Dis lanné Kréyolad

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 01:08

~~Des chorales se sont retrouvées pour marquer cette Journée Internationale du Chant Choral le dimanche 7 décembre 2014 au Centre des Traumatisés Crâniens de Dillon. Sous l’impulsion de l’Ensemble Vocal EXODE dirigé par Joël ACTUS, quatre chorales se sont jointes pour proposer un concert aux pensionnaires du Centre des Traumatisés Crâniens de la Martinique. L’après-midi était donc placée sous le signe de la solidarité, tant au niveau martiniquais que mondial. A l’issue des remerciements de la représentante de l’établissement, le chef de chœur de la chorale l’Orchidée de Schœlcher proposa une double lecture de la charte en créole et en français. Tout de suite après, le chant pris sa place avec la prestation de l’Ensemble Vocal EXODE. Pendant 15 minutes les pensionnaires et visiteurs ont apprécié ce beau travail vocal ne laissant peu de places aux instruments. Comme l’Ensemble vocal, c’est aussi à cappella que la chorale l’Orchidée de Schœlcher a poursuivi dans le même esprit. Elle proposa un répertoire de chant spirituel puis de noël avec des chants en créole. Les voix masculines du chœur ORPHEON dirigé par Antoine CECILIE a proposé de très beaux titres comme pour les autres chorales. Puis la chorale CŒUR AUX CHANTS sous la houlette de Léon Bertide à la guitare a elle aussi égayée l’après-midi avec des chants en espagnol notamment. Enfin, l’ultime chorale le CHŒUR DES ISLES sous la direction de Bertrand Boutant clôtura ce moment chanté, jugé trop court par certains. Une belle après-midi chantée dans une posture caritative pour le plus grand bonheur de ces accidentés de la route. Assurément ce fut un beau cadeau de noël offert en cette fin d’année aux résidents visiblement heureux de vivre ce moment. L’ensemble des chorales, noël oblige, a entonné en un grand chœur un air de cantique « Les temps marqués », pour précisément marquer ce bel après-midi ensoleillé et égayé par leurs chants comme le préconisait la charte : Chantez chœur du monde Jid

Ensemble vocal sous la direction de Joel Actus

Ensemble vocal sous la direction de Joel Actus

Choale l'Orchidée sous direction de Jude Duranty,Choeur d'homme Orphéon,Coeur au chant, direction Léon Bertide,
Choale l'Orchidée sous direction de Jude Duranty,Choeur d'homme Orphéon,Coeur au chant, direction Léon Bertide,
Choale l'Orchidée sous direction de Jude Duranty,Choeur d'homme Orphéon,Coeur au chant, direction Léon Bertide,
Choale l'Orchidée sous direction de Jude Duranty,Choeur d'homme Orphéon,Coeur au chant, direction Léon Bertide,
Choale l'Orchidée sous direction de Jude Duranty,Choeur d'homme Orphéon,Coeur au chant, direction Léon Bertide,

Choale l'Orchidée sous direction de Jude Duranty,Choeur d'homme Orphéon,Coeur au chant, direction Léon Bertide,

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 14:33

Salon lagrikilti


 

 

Yè, pabò Ladilon té ni an gran penteng alantou lagrikilti. Agrikiltè té lé montré moun, magré ni anlo tè ki polié épi klordékòn, yo pa ka ped fwa. Ni adan ki jik fè ti-po ba ti-bébé épi lédjim péyi-a.

Yo mété an bannann doublèvé doublèvé asou marché a. Bannann tala gro ek i ni gou makandja, mé pli bel la sé ki i ka rézisté kont pichon-an.

Ni moun ki té kontan wè bel bet, kontel bef ka fè pres fè an tòn. Kabrit 100 tjilo, pentad, poul lapen. Sé tjenmay-la té kontan wè sa, pas ni anlo ki té ni labitid wè poul yenki adan barket an libsèvis.

Mé akondi pawol-la toujou ni yonn, toujou ni an malpalan. Mi sa man tann yonn di :

  • Bef la bel, mé es i pa ka pran trop solèy ? Sa fè ki viann lan red kon simel soulié i pa ka tjuit si i pa adan an kòkot-minit !

Yo di la vérité ka sòti an bouch tianmay. Ni an tibray ki di :

  • Manman, poukwa lè kochon é tou tris ?

Manman-an pa té sav sa pou réponn i té boudé kon an doub sis, i bégéyé.

Tianmay la réponn limenm :

  • Pétet pas kil san kè noel va rivé biento ?

Poutoutbon, man konstaté sé kochon-an té ka fè wol dòmi, mé yo té ka véyé an bèn, pas an plis di sa yo pa té ni labitid wè tousa moun. Jik éli Laréjion épi Konsèy Jénéral té la. La té ni ansien éli, épi sa ki anvi viré éli anfen, ou ka santi kanpàn ja lé koumansé. Man jik wè dé ékolojis fè wol yo an tjè-koko, magré pou « Cosette » ni dé simenn yo pa té dakò défilé ansanm.

Man ka santi épi zafè Lasanblé inik la, kanpàn la ja pati, menm manniè fléri nwel koumansé pousé.

 

Jid

 

Bel poveb kréyol :

« Bef douvan bwè dlo klè » mé “si ou pa krapo pa tonbé an ma

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 03:46
Roger Dorwling-Carter
Roger Dorwling-Carter

~~LES 20 ANS DU MARTINIQUE JAZZ FESTIVAL Le public était invité dimanche 30 novembre dans le beau cadre de l’Espace Samboura au Prêcheur à Jazz et Nature. Pour la dernière saison du CMAC, le Martinique Jazz Festival n’a pas oublié celle qui pendant longtemps a créé le Martinique Jazz Festival ainsi que le Festival de la guitare, j’ai nommé l’ancienne directrice Fanny AUGUIAC. Certains étaient là depuis le matin pour une randonnée ou une sortie en mer où le temps magnifique a facilité cette belle journée. C’est Frédéric THALY, chargé de communication du CMAC qui a rappelé ceux qui ont fait cette institution sous la direction de Fanny AUGUIAC ; C’est vers 16h30 que le trio composé de Guy-Marc VADELEUX au piano, Brice BAPTE à la basse et Wlfrid BEDACIER à la batterie que les premiers accords ont résonné. JoelleVIELLET nous a convié à son voyage musical entre bossa-nova, reaggay, jazz et bien sûr biguine avec sa composition Voyagez loin. Elle nous a confié « Depuis l’âge de 18 ans, j’ai rencontré le Jazz et nous nous sommes jamais quitté…. » Elle nous a gratifié d’un magnifique standard Blue moon lui permettant quelques scats dont elle a le secret. Puis, Loriane ZACHARIE a jazzifié a sa manière, le titre de Fernand Donatien Léona. C’est par ce procédé qu’elle a rendu hommage à la femme martiniquaise de fort belle manière. Man Titino, titre issu de son premier album nous rappelle cette terrible maladie : la maladie d’Alzheimer. Roger DORWLING-CARTER a transporté le public par le biais de sa voix unique avec une belle chanson d’amour en espagnol. Cependant sur le titre The Man I love, il semble que les musiciens trop amoureux ou pas assez ont légèrement « coincés » au point que le directeur musical a sollicité l’indulgence du public en s’excusant auprès de la chanteuse. Roger Dorwling Carter en bonne professionnelle de la scène a « rattrapé » les choses en nous proposant un excellent standard. Enfin, une toute nouvelle voix modeste, Malory M., mais oh combien puissante a sollicité le « respé pou lavi artis ». Elle nous a présenté quelques extraits de son tout nouvel album. Le public était nombreux et ravi d’avoir vécu ce beau moment musical autour de belle voix féminines martiniquaises. Georges-Louis Lebon représentant du CMAC a souhaité que cette décentralisation se pérennise. Marcelin Nadeau, Maire du Prêcheur, a dors et déjà annoncé qu’ils étaient prêts au Prêcheur à accueillir de telle manifestation en espérant que le nouvel Etablissement Public Culturel va poursuivre dans ce sens. Assurément, le public a vécu dimanche un bon moment de ce dernier évènement sous l’égide du CMAC tout en swing avec de belle voix féminines en clin d’œil à Fanny AUGUIAC

Trio GM Vadeleux
Trio GM Vadeleux

Trio GM Vadeleux

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 10:29

Jounen Entènasional Kréyol

Article France-Antilles Mag
Partager cet article
Repost0
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 05:26
Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 04:33
Pou Jaklin Jaklin Fos la ka gidé nou an Sé menm épi tala ka limen difé an solèy Ka brennen lanmmè Ek ka fè flè siriz fléri Fos la ka fè nou brennen-an Sé menm épi tala ka fè piébwa tijé monté Epi an mésaj lavi imortel. Dansé ni menm desten-an Yo ka sibi mwen lwa-a Ka lianné flè ek labriz Anba flè solèy lawmoni Nou tout sé yonn. Sé sa Rolando Toro té ka di Dansé lavi-a ka envité nou bak ò nou bann Mété’y an manniman, mété’y dan lanmizik Wou Jaklin ou fè nou dansé kon an dansé Pou dévlopman personnel Pou nou sa konnet sa kò nou bizwen Pou dékouvè lézot Pou nous anti nou ankò pli vivan épi dansé, chanté ek bokantaj an group. Kò-a ka rété isi-a Mé wou Jaklin ka kontinié Tounen viré ka monté Jwenn lésans siel Pas épi dansé, ou aprann nou lavi. Sé épi kò’w ou doubout douvan’y Ou gadé’y an mitan zié Ou fè wolo épi’y Ou fè yonn dé pas danmié douvan’y Ou mété kò’w an aks Jòdi ou kouché la Ou bat o dènié san Ou konbat kont maladi-tala Mé asiré tousa ou ban ou Ka viv épi dansé nou Eti ka mandé nou rété véyatif asou lavi Pou nou dansé lavi-a Epi gou fraternité Epi fos solidarité « Ce n’est qu’en dansant que je sais lire le symbole des plus hautes choses F. Nietzche » Jid, le 24.06.14

Pou Jaklin Jaklin Fos la ka gidé nou an Sé menm épi tala ka limen difé an solèy Ka brennen lanmmè Ek ka fè flè siriz fléri Fos la ka fè nou brennen-an Sé menm épi tala ka fè piébwa tijé monté Epi an mésaj lavi imortel. Dansé ni menm desten-an Yo ka sibi mwen lwa-a Ka lianné flè ek labriz Anba flè solèy lawmoni Nou tout sé yonn. Sé sa Rolando Toro té ka di Dansé lavi-a ka envité nou bak ò nou bann Mété’y an manniman, mété’y dan lanmizik Wou Jaklin ou fè nou dansé kon an dansé Pou dévlopman personnel Pou nou sa konnet sa kò nou bizwen Pou dékouvè lézot Pou nous anti nou ankò pli vivan épi dansé, chanté ek bokantaj an group. Kò-a ka rété isi-a Mé wou Jaklin ka kontinié Tounen viré ka monté Jwenn lésans siel Pas épi dansé, ou aprann nou lavi. Sé épi kò’w ou doubout douvan’y Ou gadé’y an mitan zié Ou fè wolo épi’y Ou fè yonn dé pas danmié douvan’y Ou mété kò’w an aks Jòdi ou kouché la Ou bat o dènié san Ou konbat kont maladi-tala Mé asiré tousa ou ban ou Ka viv épi dansé nou Eti ka mandé nou rété véyatif asou lavi Pou nou dansé lavi-a Epi gou fraternité Epi fos solidarité « Ce n’est qu’en dansant que je sais lire le symbole des plus hautes choses F. Nietzche » Jid, le 24.06.14

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 04:30
BA JAKLIN Ou montré nou bel jes bèlè Jòdi nou ka di’w monté an siel Epi kabel ki té trè bel Ou ké dansé épi lézanj Manmay jòdi kò-a fini soufè Ou gadé maladi-a an mitan zié Mé tout jes dansé ou aprann nou Ké toujou la i pé ké vini sann. Jòdi-a ni anlo zanmi ki tris Mé nou sav ou ka di nou dansé plis Mé tout jes dansé ou aprann nou Ké toujou la i pé ké vini sann Jòdi adan mes manmay Matinik Ou té ké lé nou toujou dansé Mé tout kanman bèlè ou ba nou Ké toujou la an manniman Bò ALAC jòdi tjè nou ni an tjak Asiré nou pa anvi tann hak Mé bel mouvman nou aprann ansanm Ké toujou la i pé ké vini sann.

BA JAKLIN Ou montré nou bel jes bèlè Jòdi nou ka di’w monté an siel Epi kabel ki té trè bel Ou ké dansé épi lézanj Manmay jòdi kò-a fini soufè Ou gadé maladi-a an mitan zié Mé tout jes dansé ou aprann nou Ké toujou la i pé ké vini sann. Jòdi-a ni anlo zanmi ki tris Mé nou sav ou ka di nou dansé plis Mé tout jes dansé ou aprann nou Ké toujou la i pé ké vini sann Jòdi adan mes manmay Matinik Ou té ké lé nou toujou dansé Mé tout kanman bèlè ou ba nou Ké toujou la an manniman Bò ALAC jòdi tjè nou ni an tjak Asiré nou pa anvi tann hak Mé bel mouvman nou aprann ansanm Ké toujou la i pé ké vini sann.

Partager cet article
Repost0
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 23:15

KREYOLAD 524b Lafiev lésans Ni an maladi osi danjéré ki chikoungounia : sé lafiev lésans. Lè ou wè sa tonbé anlè’w, ou pa ka maché kalpat mé ou ka kouwi tout koté éti ni an estasion. Kisiswa Vito, éti dapré’w sé o pli vit fok ou kouwi ou ké trapé lésans. Pas ou sav bef douvan bwè dlo klè. Kisiswa Total éti ka rann tout moun totalman dekdek pou trapé dé tigout gazoy. Ni adan ka jik alé épi koutla yo. Kisiswa Shell éti ou ka chélé’y kon an boug fou pou trapé tibren sanplon. Ni an boug éti lafiev la té a karant an montan. Misié fè twa latjé pou té bésé lafiev-la, i té bizwen pliziè mak lésans. I fè twazè latjé pou té trapé15 éro lésans adan an Vito. I pousé an latjé padan dézè adan an Shell pou té trapé bak li plen. Mé lè misié rivé a zéro met ponp lan, sé ponpis la fèmen sa anlè’y, té ni trop vakabonajri épi bidon. Misié finalman alé jik laéwopò pou pousé an lot latjé douvan an Total. An final di kont, lè i rivé an ponp lan i fè 3 éro 75 lésans. Lafiev lésans ka pran’w lè yo ka fè bri kouri komkwa ké ni lagrev LASARA. Pou wè sa bien sé lè sé ponpis la ka vréyé an semes asou portab yo pou di yo ni lentansion fèmen. Ou pa bizwen plis kisa pou wè moun kouwi kon mouton adan prèmié stasion-an, a moman-tala asiré lafiev la anlè’w. Manmay pengad lafiev lésans lan pa tonbé anlè zot, sel bagay pou opozé sa rivé zot, sé réfléchi titak.

Partager cet article
Repost0